les_resultats_dune_etude_RT2012
Les résultats d’une étude RT2012

Les résultats d’une étude RT2012

Le chauffage électrique détrôné par le gaz ! Depuis 2010, le gaz naturel a supplanté l’électricité comme mode de chauffage préféré dans les logements neufs. L’étude RT2012, une étude sur la réglementation thermique RT 2012 en vigueur, est la cause principale de cette tendance qui n’est pas prête de s’inverser. Jusqu’à très récemment, le secteur de la construction privilégiait le chauffage électrique, qui équipait près de 70% des logements neufs (en 2008). La tendance s’est inversée courant 2010 et près de 60% des logements construits l’an dernier ont été équipés au gaz indique RTE dans son bilan prévisionnel. Ces données tordent le coup à une idée répandue selon laquelle les logements neufs seraient toujours équipés massivement en radiateurs électriques, qui ont longtemps prévalu en France. La chute de la part de marché du chauffage électrique dans le neuf, qui est descendue à près de 40 % en 2011, un niveau plus bas que celui de 2001, devrait s’accélérer dans les prochaines années grâce à une étude RT2012.
etude RT 2012

Une étude RT2012 est avantageuse au profit du gaz

Cette tendance est le résultat d’une anticipation de la nouvelle réglementation pour améliorer la performance énergétique des bâtiments, l’ étude RT 2012. Entrée en vigueur le 1er juillet 2011 pour le secteur tertiaire et applicable à partir du 1er janvier 2013 pour le secteur résidentiel, la nouvelle réglementation thermique a eu d’ores et déjà, par anticipation, un très net effet à la baisse sur les parts de marché du chauffage électrique dans la construction neuve, car elle conduit à une modification en profondeur de la structure de la consommation. Les exigences d’une étude RT2012 s’articulent autour de trois coefficients permettant de contrôler le besoin bioclimatique du logement, le confort d’été et la consommation d’énergie primaire. La montée en puissance du chauffage électrique devient de plus en plus problématique.
Protected by Copyscape Plagiarism Detection

shutterstock_337965170
Construire avec une attestation thermique RT 2012

Construire avec une attestation thermique RT 2012

Au moment du dépôt de la demande de construction d’une maison, désormais toute nouvelle construction devra se conformer à la nouvelle réglementation RT2012.

Avant et après travaux, le propriétaire de la maison devra demander au maitre d’ouvrage une attestation.

L’ attestation thermique rt 2012 est fournie par le maître d’ouvrage pour la prise en compte de la rt2012 dans la conception de la maison.

Ce document atteste des conditions et des faisabilités en approvisionnement énergétique de la maison.
attestation thermique RT 2012

L’ attestation thermique RT 2012 prouve la prise en compte de la nouvelle réglementation thermique

La loi Grenelles 1 du 12 juillet 2010 se rapportant à l’engagement national pour l’environnement impose à tous les propriétaires de maisons et les acteurs du BTP doivent fournir des attestations de prise en compte de la nouvelle rt.

Pour attester convenablement et dans le meilleur respect de la RT2012, deux documents sont établis aux deux moments clés du processus de rénovation ou de construction.

L’attestation thermique rt 2012 intervient donc en amont de la construction lors de la délivrance de permise de construire mais aussi au moment de la clôture des travaux.

Une attestation thermique RT 2012 certifiée est indispensable pour tous travaux de construction

Une attestation thermique rt 2012 est la preuve irréfutable que le bâtiment est construit dans une conception bioclimatique. Le maître d’ouvrage aura soin de mentionner dans son étude le coefficient Bbio de la future construction avec le niveau de performance.

Autre mention pour l’attestation, l’étude faisant part de l’usage des énergies renouvelables avec des indications de conclusion de l’étude de faisabilité des approvisionnements en énergie.

Après la fin des travaux, une autre attestation devra être établie par le maitre d’ouvrage pour s’assurer de la prise en, compte de la rt2012.

L’attestation de fin de travaux devra préciser deux points essentiels, à savoir :
– les exigences de résultats, confort d’été, besoin bioclimatique et consommation d’énergie primaire ;
– la cohérence entre étude thermique et réalité du bâti dans la production d’énergie, l’étanchéité, l’isolation…

Protected by Copyscape Plagiarism Detection

shutterstock_337990295
Orientation maison bioclimatique

L’orientation de la maison bioclimatique

Quel rôle joue l’orientation de la maison bioclimatique pour la rt2012 ?

En tenant compte des règles imposées par la RT2012, notamment en matière de choix de matériaux et de terrains, l’orientation de la maison bioclimatique est aussi importante.

L’ orientation maison bioclimatique vise à apporter le meilleur confort en été tout comme en hiver en maximisant les apports des énergies renouvelables.

Les concepteurs de la maison bioclimatique devront examiner l’orientation favorisant la réception naturelle de l’énergie solaire et de l’éclairage naturel.
orientation maison bioclimatique

Les règles à retenir pour une orientation maison bioclimatique

Les fenêtres sont orientées sur la partie sud-ouest et sud-est avec le minimum d’ouverture sur la partie ouest.

Afin d’éviter le cumul de chaleur et l’exposition directe au soleil, la maison bioclimatique devra s’orienter sur la partie sud.

Cette perspective sud de l’orientation de la maison permet de maximiser le confort d’été et de réduire les dépenses en chauffage en hiver.

En chiffres, concernant l’orientation maison bioclimatique, l’orientation sud permettra aux locataires et propriétaires de maisons bioclimatiques d’économiser 20% sur leur consommation d’énergie.

Les espaces tampons du nord pour l’orientation d’une maison bioclimatique

Outre l’orientation est et ouest à éviter, qu’en est-il du nord ?

Le nord est la partie de la fraîcheur, comment rentabiliser cette partie dans le cadre de l’orientation maison bioclimatique ?

La solution, les espaces tampons pour minimiser les impacts du froid surtout en période hivernale !

Des pièces comme la buanderie, la salle de bains ou les annexes couloirs, escaliers et garages peuvent être orientées vers le nord.

Pour clore, le sud est favorable pour les pièces de vie pour 2 raisons, le confort d’été et l’économie d’énergie en hiver, tandis que le nord convient aux pièces annexes et les extensions.

shutterstock_337219016
Développement durable grâce à une étude RT2012

Les avancées majeures en matière de développement durable grâce à l’étude RT2012

Dans le domaine énergétique, la France impose depuis des années des réglementations thermiques visant à diminuer consécutivement la consommation énergétique des bâtiments.
L’étude RT2012 concerne jusqu’alors la production d’énergie pour le chauffage, la ventilation, les sanitaires notamment l’eau chaude et enfin l’éclairage.
étude rt2012

Les apports de l’étude RT2012

Suite à la RT2005, RT2000, RT1988 et la première réglementation thermique de 1974, la consommation énergétique du secteur du bâtiment régresse considérablement. A tel point qu’avec une étude RT2012, cette consommation est divisée par 4 la consommation énergétique du parc immobilier français.
Pa conséquent, cette limite de consommation énergétique de la RT2012 correspond à 50kWh/m2 par an.
La notion d’habitation bioclimatique voit le jour avec la RT2012.

Pour aller encore plus loin après une étude rt2012…

Toujours dans l’objectif de développement durable et d’indépendance énergétique, le gouvernement français planche déjà sur la RT2020 après une étude rt2012.
Applicable dès 2020, cette nouvelle réglementation sera la pionnière en son genre dans le domaine de l’énergie positive ou BEPOS.
Le label BEPOS est décerné à toute construction conforme au préalable au label BBC-effinergie, dont la totalité des équipements assure une performance énergétique imposée par la RT2020.
Produire autant d’énergie que le bâtiment en consomme, soit une performance énergétique passive ou positive.
En termes clair, la consommation de chauffage sera ramenée à un niveau inférieur à 12 kWh/m2 par an ; la consommation énergétique primaire totale inférieure à 100 kWh.
Outre ces indications, tout bâtiment devra se conformer à un bilan énergétique équilibré : la production d’énergie renouvelable est imposée (panneaux solaires photovoltaïques, ballons thermodynamiques, puits canadien, etc.).
Chaque bâtiment assurera son autoconsommation pour marquer l’indépendance énergétique du parc immobilier de la France !
Protected by Copyscape Plagiarism Detection

Page 1 sur 11