les_resultats_dune_etude_RT2012
Les résultats d’une étude RT2012

Les résultats d’une étude RT2012

Le chauffage électrique détrôné par le gaz ! Depuis 2010, le gaz naturel a supplanté l’électricité comme mode de chauffage préféré dans les logements neufs. L’étude RT2012, une étude sur la réglementation thermique RT 2012 en vigueur, est la cause principale de cette tendance qui n’est pas prête de s’inverser. Jusqu’à très récemment, le secteur de la construction privilégiait le chauffage électrique, qui équipait près de 70% des logements neufs (en 2008). La tendance s’est inversée courant 2010 et près de 60% des logements construits l’an dernier ont été équipés au gaz indique RTE dans son bilan prévisionnel. Ces données tordent le coup à une idée répandue selon laquelle les logements neufs seraient toujours équipés massivement en radiateurs électriques, qui ont longtemps prévalu en France. La chute de la part de marché du chauffage électrique dans le neuf, qui est descendue à près de 40 % en 2011, un niveau plus bas que celui de 2001, devrait s’accélérer dans les prochaines années grâce à une étude RT2012.
etude RT 2012

Une étude RT2012 est avantageuse au profit du gaz

Cette tendance est le résultat d’une anticipation de la nouvelle réglementation pour améliorer la performance énergétique des bâtiments, l’ étude RT 2012. Entrée en vigueur le 1er juillet 2011 pour le secteur tertiaire et applicable à partir du 1er janvier 2013 pour le secteur résidentiel, la nouvelle réglementation thermique a eu d’ores et déjà, par anticipation, un très net effet à la baisse sur les parts de marché du chauffage électrique dans la construction neuve, car elle conduit à une modification en profondeur de la structure de la consommation. Les exigences d’une étude RT2012 s’articulent autour de trois coefficients permettant de contrôler le besoin bioclimatique du logement, le confort d’été et la consommation d’énergie primaire. La montée en puissance du chauffage électrique devient de plus en plus problématique.
Protected by Copyscape Plagiarism Detection

shutterstock_337965170
Construire avec une attestation thermique RT 2012

Construire avec une attestation thermique RT 2012

Au moment du dépôt de la demande de construction d’une maison, désormais toute nouvelle construction devra se conformer à la nouvelle réglementation RT2012.

Avant et après travaux, le propriétaire de la maison devra demander au maitre d’ouvrage une attestation.

L’ attestation thermique rt 2012 est fournie par le maître d’ouvrage pour la prise en compte de la rt2012 dans la conception de la maison.

Ce document atteste des conditions et des faisabilités en approvisionnement énergétique de la maison.
attestation thermique RT 2012

L’ attestation thermique RT 2012 prouve la prise en compte de la nouvelle réglementation thermique

La loi Grenelles 1 du 12 juillet 2010 se rapportant à l’engagement national pour l’environnement impose à tous les propriétaires de maisons et les acteurs du BTP doivent fournir des attestations de prise en compte de la nouvelle rt.

Pour attester convenablement et dans le meilleur respect de la RT2012, deux documents sont établis aux deux moments clés du processus de rénovation ou de construction.

L’attestation thermique rt 2012 intervient donc en amont de la construction lors de la délivrance de permise de construire mais aussi au moment de la clôture des travaux.

Une attestation thermique RT 2012 certifiée est indispensable pour tous travaux de construction

Une attestation thermique rt 2012 est la preuve irréfutable que le bâtiment est construit dans une conception bioclimatique. Le maître d’ouvrage aura soin de mentionner dans son étude le coefficient Bbio de la future construction avec le niveau de performance.

Autre mention pour l’attestation, l’étude faisant part de l’usage des énergies renouvelables avec des indications de conclusion de l’étude de faisabilité des approvisionnements en énergie.

Après la fin des travaux, une autre attestation devra être établie par le maitre d’ouvrage pour s’assurer de la prise en, compte de la rt2012.

L’attestation de fin de travaux devra préciser deux points essentiels, à savoir :
– les exigences de résultats, confort d’été, besoin bioclimatique et consommation d’énergie primaire ;
– la cohérence entre étude thermique et réalité du bâti dans la production d’énergie, l’étanchéité, l’isolation…

Protected by Copyscape Plagiarism Detection

Page 1 sur 11